Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

L'endroit

Poèmes, Chansons, Peintures et Crêpes

Comment ça? Nous ne sommes pas en Bretagne? Pourtant les galettes sont parfaites, le caramel au beurre salé à tomber! Merci pour cet endroit!

L'endroit vous accueille les vendredis et samedis soirs. Les autres jours sur réservation.


Au programme, galettes, crêpes, pour un déjeuner, un dîner ou un goûter...


                                            ... expositions de peintures et de sculptures permanentes,


      concerts les samedis soirs au choix: chansons françaises, humour, poèmes, théâtre, musique classique...


                                                                           ou autre si affinités...

"L'endroit" d'Alain Coulon

La vocation première de L'endroit est d'offrir un espace agréable et accueillant aux artistes oubliés des médias réducteurs en leur donnant la possibilité d'être écoutés par des oreilles attentives et respectueuses.

Toute forme d'art est la bienvenue à condition qu'elle utilise une langue comprise, de près ou de loin, par les créateurs de L'endroit et qu'elle respecte la configuration des lieux.

Exposition des tableaux d'Alain COULON

                                                            www.alaincoulon.com    

Dimanche 4 Juin

Bernard JOYET

La chanson d'Yvan DAUTIN est 
lucide, courageuse, penseuse et non 
pas « dépenseuse », ironique, drôle, 
touchante. Accompagné du 
brillantissime Elie MAALOUF au piano,  
Yvan nous offre une fois de plus sa 
présence incroyable sur scène.

 

Orfèvre de la plume et de la note, Bernard JOYET, après avoir été chanteur fantaisiste, a donné à Juliette, Yves JAMAIT, Francesca SOLEVILLE, entre autres, quelques chansons et interprète aussi ses propres œuvres: des discordes délicieuses, des planisphères minuscules, des promesses intenables, des miniatures sarcastiques, toute une poésie ciselée à l'extrême. JOYET a le verbe pulpeux, la rime sensuelle, l'alexandrin gourmand.

A Mareuil

C'est sur la place de Mareuil,

A l'Endroit, lieu très fréquentable,

Que l'on régal' palais et oeil.

Avec des crêpes délectables.


J'ai pris la Toulouse-Lautrec

J'l'ai avalée comme un' goulue

Sans même penser à faire un break

Ell' t'ait bonne, qu'j'en ai la berlue!


J'l'ai arrosée d'un' bolée d'cidre

J'en ai bu pas plus qu'de raison,

Sans voir le temps à la clepsydre,

Re-bu pour la comparaison.


J'ai goûté à la crêpe Gerray.

Ah! Mes amis! C'est un délice!

Et pour nous fair' bien digérer

C'est Hélène qui entre en lice,


Avec le cristal de sa voix

Et ses chansons mélancoliques,

Réalistes, même parfois,

Coquines, pourquoi pas comiques,


On n'a pas vu le temps passer.

Sans paraître démagogique,

J'crois qu'on n'en a jamais assez.

Cette soirée était magique!


                                                    Ecrit par Ginette le 4 Mai 2014

La maison des poètes

Il est une maison dont on dit que les muses

S'amusent d'y être sans cesse taquinées

Croque-notes, histrions, à la gouaille profuse

Et timides poètes aiment à s'y retrouver

Pour y croiser l'élite des oreilles locales

Venue se délecter de vers et de chansons

Pour savourer petite joie originel

D'avoir sur le menu une crêpe à leur nom


C'est un endroit charmant, un havre de délice

Aux murs ornés des toiles du maître des lieux

La barbe florissante et l'oeil plein de malice

Genre de Monsieur Loyal au verbe savoureux 

Qui offre en un sourire à qui passe le seuil

Les clés de l'univers de ses mains façonnées

En peinture ou à lire, donne vie à la feuille

Comme il taillait la pierre en ses jeunes années


Il fallait que Vénus mette son grain de sel

Et offre à ce tableau pour qu'il soit idéal

Une touche de plus, sensible et sensuelle

Du bout de son pinceau elle n'a pas eu de mal

A donner à la scène l'âme féminine

Et à l'homme l'amante comme tombée des nues

Qui joue les bigoudens quand elle est en cuisine

Et les folles chantantes quand la salle s'est tue


Elle a choisi les mots, il a pris les couleurs

Mais ensemble nourrissent le même dessein

Se jouer de l'utopie et bâtir en coeur

Le rêve d'une vie à la barbe d'aucuns

Ceux qui ne croient en rien, les privés de l'espoir

A l'encéphalogramme aussi plat que l'écran

Qui les retient au chaud quand arrive le soir

Préférant la réclame aux spectacles vivants


Moi j'aime la chaleur qui émane du lieu

Où il me plaît aller mon âme satisfaire

Si j'y suis  avant l'heure alors je flâne un peu

La place du marché y est hospitalière

Droit sur son piédestal, condamné au silence

Dans son habit de bronze s'ennuie un poilu

Il reçoit mes saluts avec indifférence

Comme savent si bien le faire les statues


Il est une maison dont on dit que les muses

S'amusent d'y être sans cesse taquinées

J'y ai connu frisson quand la poésie fuse 

L'amitié de deux êtres comme précieux trophée

Puisse l'alexandrin droit sorti de mon coeur

S'envoler mais pas trop loin de ma chansonnette

Qui reste dans le coin pour caresser le leur

Et que vive l'endroit, la maison des poètes


                                                              Ecrit par Fred le 12 Décembre 2015

L'ENDROIT

Un peu bizarre, cet endroit d'un autre âge

Planté au coeur d'un village

Si vous poussez la porte,

Dans un autre monde, il vous transporte.

Les agapes salées ou sucrées,

D'un zeste de folie, sont parfumées.

La maîtresse des lieux,

En grattant sa guitare, semble parler avec les cieux,

Tandis que le maître de céans

Y lit parfois des textes troublants.

Musiciens et chanteurs

Vous font passer des instants de pur bonheur.

Et poétesses et poètes

Vous sèment des rimes plein la tête.

De temps en temps, un groupe de fêlés,

Sur la scène vient s'exposer.

Quand vous quitterez l'Endroit,

Les idées à l'envers,

Vous ne marcherez plus très droit,

Mais vous aurez vécu un beau moment de salutaire

Et poétique changement d'air.


Ecrit par Gisèle le 13 Avril 2016

L'endroit 1, Place du marché 18290 Mareuil-sur-Arnon  02 48 25 47 95/ 06 62  68 06 54/ 06 37 78 25 19 musique-all-productions@orange.fr